BlasonSites historiques Grimaldi de Monaco

Roquebrune-Cap-Martin

  • Roquebrune-Cap-Martin

    Roquebrune-Cap-Martin - Le Château

    Crédits : Commune de 06190 Roquebrune-Cap-Martin

  • Roquebrune-Cap-Martin

    Roquebrune-Cap-Martin - Inauguration du parvis Prince Rainier III

    Crédits : Commune de 06190 Roquebrune-Cap-Martin

  • Roquebrune-Cap-Martin

    Roquebrune-Cap-Martin - « Les journées de l’Art-bre »

    Crédits : Commune de 06190 Roquebrune-Cap-Martin



Provence-Alpes-Côte d'Azur

Roquebrune-Cap-Martin

  • Pays : France
  • Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • Département : Alpes-Maritimes (06)

Contact

  • Patrick CESARI
  • Avenue Paul Doumer, 06190 - ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN
  • directeur.cabinet@mairiercm.fr
  • 04 92 10 48 48

Le donjon qui s’élève fièrement sur le rocher du village médiéval de Roquebrune semble adresser un clin d’œil amical au rocher de Monaco. « D’un rocher à l’autre » était d’ailleurs la signature de la journée commémorative organisée en 1997 à Roquebrune village à l’occasion du septième centenaire de la présence des Grimaldi à Monaco. Le Prince Rainier III et le Prince héréditaire Albert honoraient de leur présence cette journée.

Si aujourd’hui l’extrémité ouest de la commune marque la frontière avec la Principauté de Monaco, le territoire roquebrunois a pendant longtemps fait partie intégrante de Monaco. Édifié au Xe siècle par les comtes de Vintimille, le château de Roquebrune passe en 1289 sous la domination des Provençaux. Rendu à Gênes, le domaine se retrouve à la merci des troubles politiques qui agitent la cité ligure, avec les affrontements entre Guelfes et Gibelins, faisant passer le château des uns aux autres.

Au tout début des années 1330, Charles Grimaldi, gouverneur de Monaco et de Vintimille se voit attribuer la charge du château de Roquebrune. Il réussit à acheter le château en 1355 mais s’éteint deux ans après laissant à son fils Rainier un nouveau conflit avec Gênes autour de la seigneurie de Roquebrune. Le castellan Rainier Grimaldi finit par perdre la place de Roquebrune pour près de trois décennies. En 1395 pourtant, un acte notarié déclare Rainier Grimaldi, « chevalier et seigneur de Menton et Roquebrune », affirmant ainsi ses droits sur la seigneurie. Cet acte marque le retour des Grimaldi, qui, excepté le temps de la Révolution et de l’Empire, de 1793 à 1814, garderont cette possession durant quatre siècles, jusqu’en 1848. Les évolutions diplomatiques mènent finalement  au rattachement définitif de Roquebrune à la France en 1861, approuvé par plébiscite local.

Le parvis du château, qui accueille chaque été des concerts et représentations théâtrales, porte depuis 2006 le nom de « Parvis Rainier III ». S.A.S. le Prince Albert II honore notamment de son soutien l’initiative culturelle en faveur de la création artistique : « Les journées de l’Art-bre » sur le Cap Martin.