BlasonSites historiques Grimaldi de Monaco

Mur-de-Barrez

  • Mur-de-Barrez

    Mur-de-Barrez - Ruines château et monastère

    Crédits : DR

  • Mur-de-Barrez

    Mur-de-Barrez - Chapelle Saint-François et monastère Sainte-Claire

    Crédits : DR

  • Mur-de-Barrez

    Mur-de-Barrez - Place de Monaco

    Crédits : DR

  • Mur-de-Barrez

    Mur de Barrez - La grand'rue

    Crédits : DR

  • Mur-de-Barrez

    Mur de Barrez - La grand'rue et la tour de Monaco

    Crédits : DR

  • Mur-de-Barrez

    Mur de Barrez - La tour de Monaco

    Crédits : DR



Occitanie

Mur-de-Barrez

  • Pays : France
  • Région : Occitanie
  • Département : Aveyron (12)

Contact

  • Alain CEZAC
  • 16 grand rue, 12600 - MUR-DE-BARREZ
  • mairie.murdebarrez@wanadoo.fr / ac300@free.fr
  • 06 62 27 09 20

Le roi Louis XIII ordonne, en 1620, la destruction du château de Mur, « la huguenote » et confie, en 1643, la vicomté de Carlat, érigée en comté, au prince Honoré II de Monaco. La ville s’affranchit alors de ses fortifications, en utilisant ses murailles pour sa reconstruction. Pendant les cent quarante-huit années d’administration des princes de Monaco, le Carladès, déchiré jusqu’alors, connait une paix politique et sociale. Ainsi, Mur-de-Barrez traverse une période florissante et des dynasties de juristes s’y établissent.

Après la Première Guerre mondiale, si meurtrière, les Barréziens se souviennent du temps des Grimaldi, période de prospérité et de paix, où la tutelle des Princes de Monaco était certes lointaine mais bienveillante.

La tour, « lou Portal », ancienne porte d’entrée de la ville, principal vestige des fortifications du XVe siècle, classé monument historique en 1913, est rebaptisée « Tour de Monaco » en 1925. Elle devient le monument emblématique de la ville, symbole d’une paix retrouvée. Elle abrite aujourd’hui une exposition consacrée aux princes de Monaco, comtes de Carladès.

En 1954, les Barréziens intègrent dans leur blason, au centre des trois tours de la ville, l’écusson fuselé d’argent et de gueules des Grimaldi. L’attachement réciproque est aujourd’hui symbolisé par le titre de comtesse de Carladès porté par la Princesse Gabriella.