BlasonSites historiques Grimaldi de Monaco

Chilly-Mazarin

  • Chilly-Mazarin

    Chilly-Mazarin - Vitrail posé par Albert Ier dans l'église Saint-Étienne, commémorant les liens historiques entre le marquisat de Chilly et la Principauté de Monaco

    Crédits : Archives de la Ville de Chilly-Mazarin

  • Chilly-Mazarin

    Chilly-Mazarin - Blason des Mazarin, peint en 1781 lors des funérailles de Louise-Jeanne de Durfort de Duras, marquise de Chilly et duchesse de Mazarin, aïeule des actuels princes de Monaco - Église Saint-Étienne

    Crédits : Archives de la Ville de Chilly-Mazarin

  • Chilly-Mazarin

    Chilly-Mazarin - Gravure du XVIIe siècle par Merian représentant l'ancien château côté cour, où séjournèrent des aïeux des princes de Monaco

    Crédits : Archives de la Ville de Chilly-Mazarin

  • Chilly-Mazarin

    Chilly-Mazarin - Photographie contemporaine d'un des deux regards du XVIIe siècle servant à protéger les eaux souterraines utilisées pour alimenter les douves de l'ancien château

    Crédits : Archives de la Ville de Chilly-Mazarin



Île-de-France

Chilly-Mazarin

  • Pays : France
  • Région : Île-de-France
  • Département : Essonne (91)

Contact

  • Jean-Paul BENEYTOU
  • Place du 8 mai 1945, 91380 - CHILLY-MAZARIN
  • cab@ville-chilly-mazarin.fr / stephane.lerat@ville-chilly-mazarin.fr
  • 01 69 10 37 00

L’actuelle ville de Chilly-Mazarin fut sous l’Ancien Régime le siège d’un marquisat prestigieux (au Sud de Paris), possédé et administré au XVIIe siècle par les Ruzé d’Effiat, puis au XVIIIe siècle par leurs successeurs les Mazarin, maison créée de par la volonté du Cardinal de Mazarin.

La dernière représentante de ces deux lignées, Louise d’Aumont (1759 † 1826), marquise de Chilly et duchesse de Mazarin, demeure fréquemment en son château de Chilly. Elle épouse le 15 juillet 1777 Honoré IV Grimaldi, prince de Monaco (1758 † 1819) et devient duchesse de Valentinois et princesse de Monaco.

Chilly et Monaco sont depuis lors unis par les liens du mariage.

Deux princes de Monaco naissent de cette union, Honoré V (1778 † 1841) et Florestan Ier (1785 † 1856), ce dernier étant un quintaïeul de Son Altesse Sérénissime Albert II, actuel prince souverain de Monaco.

Bien que les anciens titres nobiliaires issus de la féodalité aient disparu du droit français depuis la Révolution, les princes de Monaco perpétuent cette histoire en portant les nombreux titres transmis par Louise d’Aumont. Ainsi Son Altesse Sérénissime Albert II est-il, entre autres, marquis de Chilly et duc de Mazarin.

Chilly-Mazarin conserve aujourd’hui encore des témoignages de son glorieux passé, parmi lesquels des vestiges de son illustre château, mais aussi des sépultures d’ancêtres des princes de Monaco et un vitrail commémoratif, tous conservés dans l’église Saint-Étienne.